Santé – environnement : l’ambroisie

Chaque année, du 15 au 30 juin, se tient la quinzaine de lutte contre les ambroisies.

Agate, en tant que Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) de Savoie, est missionnée par l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Auvergne-Rhône-Alpes pour faire connaître et sensibiliser sur les enjeux liés aux ambroisies.

Plusieurs espèces d’ambroisie sont présentes sur le territoire national, et plus particulièrement en région Auvergne-Rhône-Alpes. La plus répandue est l’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.).

Cette plante annuelle (qui passe donc l’hiver sous forme de graines dans le sol) pousse à partir du printemps, et fleurit au cours de l’été. Elle peut atteindre jusqu’à un mètre de haut.

Au cours de la floraison, elle libère des grains de pollen en grande quantité (jusqu’à plusieurs millions en une journée pour une seule plante !). Ceux-ci sont très petits et disséminés par le vent, ils peuvent donc être transportés sur de longues distances (plusieurs dizaines de kilomètres).

Le pollen de l’ambroisie a un pouvoir allergisant très élevé, il suffit de quelques grains de pollens par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent (rhinites, conjonctivites…). On estime que 6 à 12% de la population exposée est allergique à l’ambroisie, ce qui a évidemment des conséquences financières (coût sanitaire).

De plus, l’ambroisie peut induire une baisse de rendement pour certaines cultures et peut menacer la biodiversité (concurrence avec d’autres végétaux en bords de cours d’eau).

Depuis 2017, une réglementation nationale a été mise en place pour lutter contre les espèces nuisibles à la santé humaine dont l’ambroisie à feuille d’armoise. Un arrêté préfectoral relatif à la lutte contre l’ambroisie en Savoie a été pris par le préfet de la Savoie en date du 10 juillet 2019.

Chacun a un rôle à jouer dans la lutte contre l’ambroisie : propriétaires, locataires, gestionnaires, occupants de parcelles publiques et privées. Lorsqu’un pied d’ambroisie est observé, il convient de rapidement l’éliminer avant pollinisation.

Il existe également une plateforme de signalement pour indiquer les zones où se développent les pieds d’ambroisie : www.signalement-ambroisie.fr
(Également disponible sur plateformes mobiles Apple et Androïd)

Pour aller plus loin :

  • Observatoires et informations – site du Ministère des solidarités et de la santé (dont photos aidant à l’identification de l’ambroisie à feuilles d’armoise) consultable ICI.
  • Suivi pollinique :
    o ATMO Auvergne Rhône Alpes (ATMO ARA est l’observatoire régional de la qualité de l’air)
    o RNSA – Réseau national de surveillance aérobiologie (ce réseau a pour objet principal l’étude du contenu de l’air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population dont les pollens)
  • Signalement :
    o www.signalement-ambroisie.fr
    o par téléphone : 09 72 37 68 88
    o par email : contact@signalement-ambroisie.fr

Vous pouvez également demander à emprunter gratuitement l’exposition (voir ci-dessous) auprès de l’ARS Savoie  ou auprès du pôle environnement d’Agate.

Je télécharge l'exposition de l'ARS sur l'ambroisie (document PDF)

FREDON, notre partenaire dans la sensibilisation aux ambroisies

FREDON agit contre les organismes nuisibles, les espèces exotiques envahissantes et les dangers sanitaires en AURA. Il participe à l’animation du plan régional de lutte contre les ambroisie et accompagne les référents ambroisie dans les collectivités. C’est à ses côtés que nous réalisons nos missions de sensibilisation auprès de certains publics.

Pour en savoir plus :  https://ambroisie.fredon-aura.fr/

Votre contact :
Charleyne LAFOND – 📩 charleyne.lafond@agate-territoires.fr 📞 04 79 25 36 50